Les critères de variation de la franchise et de la prime

  • Temps de lecture 3 minutes
criteres de variation de la franchise

Certains critères peuvent faire varier le montant de la franchise ainsi que la formule choisie par l'assuré et par là même les garanties dont il bénéficie. Ces critères sont principalement liés à la condition du conducteur et sont appréciés par les compagnies d'assurance auto.

Le jeune conducteur

Un conducteur âgé de 18 à 20 ans provoque environ deux fois et demi plus d'accidents qu'un conducteur âgé de 30 ans ou plus. C'est pourquoi les assureurs appliquent généralement un régime spécial avec une assurance auto jeunes conducteurs qualifiés de novices: surprime et franchise plus importantes... ou refusent tout simplement de les prendre en charge.

Ils se méfient d'autant plus des jeunes conducteurs possédant des grosses cylindrées, des voitures de sport ou des décapotables. Les conducteurs novices sont titulaires de leur permis de conduire depuis moins de trois ans.

Ceux qui ont leur permis depuis plus de trois ans mais qui n'ont pas été assurés durant les trois ans qui précèdent le début du nouveau contrat sont également considérés comme conducteurs novices. Dans ces conditions, les jeunes conducteurs ayant choisi la conduite anticipé possèdent un avantage certain. En effet, les assureurs réduisent les primes des jeunes conducteurs qui ont opté pour l'apprentissage anticipé de la conduite.

Le Code des assurances impose de réduire la surprime de moitié :

  • au maximum de 50% la première année
  • 25% la seconde année
  • 12,5% la troisième année

La surprime s'applique :

  • pour les jeunes conducteurs qui assurent leur propre véhicule
  • pour les parents qui ajoutent leur enfant jeune conducteur au contrat d'assurance de leur véhicule.

Un jeune conducteur ou jeune de moins de 25 ans qui emprunte occasionnellement la voiture de ses parents et qui provoque un accident devra s'acquitter de la franchise, sauf si ses parents annulent la clause en payant une cotisation plus élevée.

Le jeune conducteur qui utilise le véhicule de ses parents et s'inscrit sur leur contrat d'assurance, laissera dès lors vieillir son permis pendant cette durée. Sa facture sera alors moins lourde, son assurance auto sera donc moins chère.

Une fois l'expérience acquise, la première assurance à son nom sera moins coûteuse, surtout s'il reste chez le même assureur. Certaines compagnies font un effort à l'égard des jeunes, par exemple en leur remboursant la surprime s'ils n'ont aucun sinistre de quelque nature que ce soit pendant les deux premières années.

Le jeune retraité ou plus de 55 ans

Pour les assureurs, les conducteurs de plus de 55 ans sont considérés comme des conducteurs à risque malgré leur expérience. La prime d'assurance auto est alors généralement revue à la hausse lorsqu'ils passent le cap de la retraite et leur assurance leur coûte donc moins cher. Ils peuvent cependant bénéficier d'un contrat ciblé avantageux, qui présente les mêmes garanties qu'une assurance auto classique, mais qui prévoit souvent des tarifs préférentiels selon certaines conditions inscrites au contrat.

Le petit rouleur

L'assurance au kilomètre, également appelée assurance "petit rouleur", est un contrat adapté aux conducteurs qui font peu de déplacements dans l'année. Les garanties sont les mêmes que n'importe quelle assurance auto, mais cette assurance auto en ligne ne coûte pas cher aux petits conducteurs. Ce qui change, c'est le montant des cotisations : il est calculé en fonction des kilomètres parcourus. Au moment de la souscription, il faut déclarer un nombre maximal de kilomètres à l'année (en général moins de 9 000 km). Vous devrez faire constater le nombre de kilomètres au compteur une fois par an. Nouvelle assurance : le PAYD Une tendance qui nous vient des pays anglons-saxons révolutionnera peut-être l’assurance auto au kilomètre ? C’est le PAYD (pay as you drive). Des solutions techniques ayant été trouvés en accord avec la CNIL pour l’utilisation de GPS « embarqué » à bord de votre voiture, les assureurs français préparent actuellement des tarifs en fonction du kilométrage réel parcouru… À suivre !

Les conductrices

Les femmes faisant moins d'accidents que les garçons, ou moins coûteux, elles bénéficient souvent de conditions financières plus avantageuses pour l'assurance de leur véhicule. Cet avantage peut aller jusqu'à la suppression totale de la surprime. Les femmes sont considérées par les assureurs comme de bonnes conductrices. Ainsi, si l'assuré est une femme, elle pourra bénéficier chez certains assureurs d'un contrat ciblé qui proposera les mêmes garanties que pour une assurance auto classique. En revanche, elle bénéficieront d'une réduction de leur cotisation annuelle.

Le conducteur malussé

Certains conducteurs ont connu des problèmes à répétition : accidents, alcoolémie, vols, impayés... Ils sont rejetés par la plupart des compagnies d'assurance traditionnelles. Il existe heureusement des assureurs spécialisés dans le profil "malussé". Le malus est aujourd'hui devenu une maladie honteuse, qui déclasse bien vite l'honnête conducteur en dangereux chauffard, malchance ou pas. C'est aussi le sort qui est souvent réservé aux ex-assurés, résiliés pour incident de paiement.

Si l'assuré a eu un malus important, il est possible que son assureur ne veuille plus l'assurer ou qu'il lui inflige une prime très importante et dissuasive. Le malus est parfois couplé avec une circonstance aggravante: alcoolémie (l'assureur peut alors résilier le contrat sans attendre l'échéance), délit de fuite, perte ou suspension du permis de conduire, fausse déclaration de sinistre. Il existe des compagnies d'assurance qui se sont spécialisées dans les conducteurs avec malus ou « risques aggravés », ces contrats sont souvent appelés "assurance auto malussé".

Cette assurance est destinée aux conducteurs que les sociétés d'assurance ne veulent plus assurer pour certaines raisons :

  • malus trop important (trop de sinistres)
  • fausse déclaration au moment de la souscription
  • non paiement des primes annuelles
  • antécédents d'alcoolémie au volant

Dans ces cas, les primes peuvent être inférieures aux primes pratiquées par un assureur traditionnel, mais c'est assez rare. La prime est plutôt adaptée à la réalité du risque.

Assurauto.fr est une marque du Groupe LSA Courtage (Assurpeople.com, Car-y.fr...)